Sylvie de Meurville, L'oeil de l'Afrique Sylvie de Meurville, Brahmapoutre Sylvie de Meurville, Le coeur de l'Afrique Sylvie de Meurville, Adour Sylvie de Meurville, La chevelure de Ganga Sylvie de Meurville,Rhine et Danube Sylvie de Meurville, Tous les fleuves - petit Sylvie de Meurville, Lac d'Annecy et le Fier Sylvie de Meurville, lac léman

 

Sylvie de Meurville, Les énervés
Le coeur de l'Afrique (Lac Tchad) Laiton de 0,5mm patiné et verni
 
 
 
Les énervés

Lire le texte de Pauline Lisowski

Je m’intéresse aux similitudes entre les cours d’eau, les veines, et par extension, les végétaux et tous les processus vitaux.
L’eau irrigue la terre et elle modèle ses reliefs. Son écriture change en fonction de la composition des terres, du climat, de l’inclinaison du sol,…
Je choisis des lieux liés à mon histoire dont j’isole les cours d’eau. J’”énerve” le paysage en ne conservant que son réseau hydraulique. La capacité narrative et l’énergie qui peuvent se dégager d’un simple trait, des rythmes entre les vides et les pleins constituent une source d’exploration féconde.

Voir la vidéo Les énervés, réalisée par Leïla Macaire sur un texte écrit et interprété par Pierre Comas

 
 
Sylvie de Meurville